Éléments essentiels d'une charte graphique

Éléments essentiels de la charte graphique

La charte graphique est votre garantie “cohérence”

L’identité visuelle est essentielle pour se démarquer.
Et pour être efficace, elle doit être cohérente. Cette cohérence est définie dans un document appelé charte graphique qui spécifie :

  • la typographie principale (titres et sous-titres) et secondaire (corps de texte)
  • la grille de mise en page pour les documents aux différents formats (site, tract A5, cartons 1⁄3 de A4, livret A4 ou carré 20×20, affiche A0 ou A1, cadeaux d’entreprise, véhicules et vêtements de fonction…)
  • la palette de couleurs principale pour les affiches et les couvertures des documents
  • si besoin, la palette de couleurs secondaires
  • le logo​ à associer au nom de la liste

Vous trouverez un exemple de charte graphique sur la page du Conseil général du Morbihan.

Une fois qu’elle est finalisée, il est important de la respecter, sans quoi votre communication partira dans tous les sens, et vous perdrez en cohérence et en visibilité.
Car pour développer votre activité, vous devez :

  • attirer l’attention de façon positive
  • être reconnaissable facilement et donc homogénéiser toute votre communication

Le logo : image ou pas image ?

Logo de Coca-Cola

Il est possible de ne pas faire le choix de l’image en limitant le logo au nom de la marque. Si de grandes marques peuvent se le permettre, ce n’est pas recommandé pour une petite entreprise.

Logo Burton of London

Toutefois, du point de vue de la méthodologie, faire partir la réflexion de la typographie, de laquelle découlera l’image du logo, est productif et efficace.

Logo du Puy du FouEn commençant par réfléchir à la typographie, vous créez déjà un univers.

Si visuel il y a, il se concevra en lien avec la typographie comme pour la cas de Chanel.Logo Chanel

Si les références sont celles de grandes marques et vous apparaissent peu utiles car trop éloignées de vous, vous devez conserver à l’esprit qu’elles font la tendance. En marquant le paysage visuel, elles créent un standard auxquels les esprits sont habitués. Elles constituent donc des sources d’inspiration qu’il convient ensuite d’adapter.

Il est particulièrement intéresser de s’inspirer de leur minimalisme, tout en restant dans la création de sens.

L’expression typographique

Pour en finir avec la typographie, voici quelques repères. Il existe 5 catégories :

  • les sans serif sont sans empattement. Elles sont simples et posent clairement les lettres et, dans un texte, sont souvent utilisées pour les titres.
  • les serif ont des empattements. Elles sont souvent utilisées pour l’édition car elles facilitent la lecture en créant une forme de continuité entre les lettres.
  • les égyptiennes ont de grands empattements. Peu discrètes, elles ont souvent un aspect vintage.
  • les scriptes imitent l’écriture cursive avec régularité. Elles sont élégantes.
  • les manuscrites imitent le tracé manuel et ses irrégularités. Elles créent de la proximité.

Travailler son texte en choisissant soigneusement la police est un moyen efficace de dynamiser ses écrits. Il faut toutefois conserver à l’esprit qu’un oeil se fatigue vite. Il faut donc savoir quand sortir des clous et lâcher les brides de la créativité et quand rester sobre et simple.

Il existe de nombreuses polices 100 % gratuites pour l’usage commercial tandis que l’usage de certaines autres imposent le versement de droit d’auteur. Tout dépend de votre budget ! Un site comme DaFont.com est utile, mais on peut aussi vite se perdre dans la profusion des propositions.

Le pouvoir de la couleur

Les couleurs ont une signification qui varie selon les cultures. La couleur du deuil n’est pas la même dans le monde. Les couleurs ont aussi une histoire. Ainsi, le rouge est beaucoup utilisé en lien avec l’alimentation, le rose avec la confiserie et l’enfance, le vert avec la nature… mais il ne faut pas s’enfermer dans des références trop strictes.

Les couleurs associées aux produits pour hommes sont majoritairement le bleu, le marron et le noir. Mais le bleu est aussi identifiée comme une couleur consensuelle, appréciée par les hommes et les femmes. Il faut donc certes prendre votre cible en compte mais sans vous perdre en route !

Enfin, même si nous vivons une époque où la technologie est bien présente dans le milieu professionnel, il est important de penser aussi vos supports de communication en noir et blanc et d’anticiper la déclinaison de votre logo ou nom en cas d’impression en noir et blanc par un client, par exemple.

Les règles de base

Vos visuels doivent être cohérents entre eux pour construire un univers homogène.
Les icônes seront construites sur le même style et les couleurs feront écho au logo s’il est coloré.

Prenez le temps de la réflexion et de la maturation.

Faites-vous confiance et prenez des avis autour de vous avec précaution. En matière d’esthétique, chacun a des goûts bien arrêtés, personnels et non pas professionnels. Si les personnes auxquelles vous demandez leur avis correspondent à votre cible, soit, mais gardez de la distance !

Votre cible justement : vous êtes-vous demandé à quel type de clientèle vous vous adressez ?
Ce n’est certainement pas “tout le monde”. Alors ciblez, concentrez, visez : vous n’en serez que plus efficace.

Pour un accompagnement professionnel, adapté à votre budget et vos besoins, contactez-moi !

Chargée de communication pendant 10 ans, mon univers se nourrit d’histoire de l’art, de nouvelles technologies, de patrimoine culturel et naturel.

J’accompagne toute entreprise, en quête de visibilité, quelle que soit sa taille, dans la mise en place d’une communication interne et/ou externe efficace.

Me contacter

Viziya Communication – Laetitia Cochet

Tel. 06 63 83 22 74